Peinture effet cuivre

Matériel

Un meuble décoratif en carton

Petits suisses

Borax

Blanc de meudon

Colorants : rouge et ombre brûlé

Cire « or cuivre » de Libéron

Réalisation

La décoration se fait sur un meuble brut, entièrement krafté, ici un arobase décoratif à accrocher au mur. On obtiendra une finition douce et veloutée, extrêmement sensuelle au toucher, à réserver pour des réalisations purement décoratives.

 

Etape 1 : Préparation du fond

Comme j’ai un faible pour les finitions nickel, je commence par passer une couche d’enduit sur l’arobase. L’enduit est déposé au pinceau large, grossièrement puisqu’il sera poncé pour obtenir une surface lisse. On peut utiliser de l’enduit maison, mais par rapidité j’ai utilisé un reste d’enduit de lissage déjà prêt.

 

 

 

 

 

Etape 2 : Préparation de la première couche : peinture à la caséine rouge

Cette première peinture sera une sous-couche, un peu comme une assiette Dans mon petit commerce, je n’ai pas trouvé de fromage blanc à 0%, alors j’ai pris des petits suisses.

Pour la recette, je me suis inspirée de celle du site « esprit cabane » (http://www.espritcabane.com/faire-p... ) elle est très facile à mettre en œuvre.

J’ai donc mélangé un petit suisse (60 g) avec une pincée de borate de sodium (en pharmacie) diluée dans une cuillère à café d’eau (à droite sur la photo) Dans un autre bol, j’ai mélangé 60 g de Blanc de Meudon avec 1 à 2 dl d’eau, pour obtenir une bouillie pas trop épaisse quand même. J’ai rajouté du colorant en poudre rouge (à gauche sur la photo)

Au bout d’une heure, le mélange est prêt :

et je l’étale généreusement sur mon arobase , en une seule couche.

Lorsqu’il est bien sec, je ponce au papier fin (n°240) pour avoir une surface toute douce au toucher. On verra apparaître par endroit le blanc de l’enduit.

Etape 3 : Préparation de la deuxième couche : peinture à la caséine marron

Il me reste des petits suisses, alors, même recette que précédemment, sauf que maintenant le pigment est « ombre brulé »

De nouveau, j’applique généreusement la peinture marron au pinceau encore en une seule couche.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je ponce au papier fin (n°240) pour avoir une surface toute douce au toucher. On verra apparaître par endroit le blanc de l’enduit et le rouge-rosé de la première couche de peinture

 4 : Cire « or cuivre »

Sur la peinture, j’applique la cire « or cuivre » avec du coton à mècher, en veillant à ne pas déposer de « paquets » de cire. Il est capital d’avoir la main légère.

Etape 5 : Lustrage

Lorsque la cire a séché, j’ai lustré l’arobase avec une vieille chaussette en laine : la cire se fixe et se met à briller un peu, juste ce qu’il faut !

Le rendu visuel est très bien et le toucher encore mieux !